JOSEPH

joseph-1.jpgJOSEPH LECOMTE

 

Ah ce que je m'ennuie à présent

Depuis ta retraite, cette phrase tu l'emploies bien souvent

Pourtant tous les matins tu laves ta voiture

Mais à ce rythme tu vas en user la peinture

Alors maintenant pour passer le temps

Tu t'es mis au service du président

Au local tes travaux sont des œuvres d'art

On peut dire qu'on a trouvé l'oiseau rare

Sur ton maillot c'est comme à la télé

Il est couvert par la publicité

On peut la lire en modèle grand format

Et pourtant ce n'est pas sur un écran plat

Il y a quelques années, pendant plusieurs saisons

Tu étais parmi les meilleurs du peloton

Exhibant fièrement une des plus belles croupes

De ce qui était alors le premier groupe

Maintenant avec l'âge, tu as pris du poids

Et c'est plus difficile de réaliser des exploits

Piètre grimpeur, souvent derrière

C'est la faute à personne sauf à Sainte Jupiler

Si tu fais tant d'efforts malgré ces coups de barre

C'est pour être au plus tôt en forme au coin du bar

Et déguster quelques verres entre amis

Assaisonnés de blagues et de plaisanteries

Comme les gens de ton âge, parfois tu perds la mémoire

Surtout au retour du « Beau Séjour » le samedi soir

Mais si tu veux retrouver facilement ton adresse

Fais donc placer sur ta voiture un GPS

Derrière ta voix de stentor et ta carrure de dinosaure

On sait que se cache un homme bon, un coeur d'or

Reste le même Joseph, ne change rien

Sois sans crainte tes amis t'aiment bien

Ce texte est l'oeuvre de Otello, notre ami disparu trop tôt

 

×